La Bibliothèque royale portugaise, Brésil

Souvent méconnu des touristes et des Cariocas eux-mêmes, la Bibliothèque royale portugaise vaut pourtant le détour. Joyau de l’architecture du 19e siècle, cette bibliothèque est l’une des plus belles au monde et présente une importante collection de livres rares.

magnifique-bibliotheque-4

La Bibliothèque royale portugaise de Rio n’est pas une bibliothèque comme les autres. Des étagères aux boiseries précieuses, un plafond orné d’un vitrail laissant filtrer la lumière, un gigantesque lustre au milieu de la pièce… La salle principale est d’une beauté étonnante.

La Bibliothèque royale portugaise a été classée 2e plus belle bibliothèque au monde par un site BuzzFeed. L’édifice de style néomanuelien a été construit par un architecte portugais, Rafael Da Silva e Castro, à la fin du 19e siècle. Son architecture rappelle le style gothique et exubérant de l’époque des Grandes découvertes et est inspirée du monastère des Hiéronymites à Lisbonne.

Un hommage à Luis de Camões
Des drapeaux portugais et brésilien virevoltent ensemble sur la façade du bâtiment. C’est un groupe de 43 réfugiés politiques portugais qui ont fondé La Bibliothèque afin de promouvoir la culture lusitanienne à Rio. Plusieurs initiatives de ce type émergent alors au 19e siècle au Brésil, notamment dans l’Etat de São Paulo.

La première pierre du bibliothèque a été posée le 10 juin 1880. Une date qui n’a pas été choisie au hasard : c’était le jour du tricentenaire de la mort du poète Luis de Camões, auteur des Lusiades et icône de la langue portugaise. Un buste de l’écrivain est d’ailleurs érigé dans la salle principale et une statue à son effigie orne également la façade. D’autres figures illustres lusophones sont aussi mises en avant comme Vasco da Gama.

magnifique-bibliotheque-3

Plus 350.000 livres anciens
Ouvert au public depuis 1900, la bibliothèque  possède plus de 350.000 livres dont certains datent du 15e et 16e siècles. Plusieurs ouvrages  sont extrêmement rares comme le manuscrit Tu, só tu, puro amorde l’écrivain brésilien Machado de Assis.

Aujourd’hui, La Bibliothèque royale portugaise continue d’être un lieu privilégié des relations luso-brésiliennes et des colloques sur les cultures des deux pays sont organisés chaque année.

Publicités

Médiathèque de la Mosquée Hassan II

mosquee.jpg

Construite sur trois niveaux dont deux dédiés aux enfants et jeunes, la médiathèque de la mosquée Hassan II offre 860 places assises, 107 places équipées en ordinateurs connectés à Internet, et quelque 200.000 documents destinés au grand public, dont 87.000 documents disponibles le jour de l’ouverture de cet édifice culturel.

La structure comprend, outre des espaces dédiés aux enfants, aux jeunes, aux adultes et à la ville de Casablanca, un espace « Abdelhadi Boutaleb » et des espaces multimédia répartis sur tous les niveaux.

mediatheek-hassan-2.jpg

La médiathèque étant le lieu par excellence de l’accès à l’information, elle dispose d’un auditorium d’une capacité de plus de 200 places, d’une salle de conférences, d’un hall d’exposition, de salles polyvalentes équipées d’ordinateurs, d’un centre de ressources ouvert aux associations et autres acteurs socioculturels, ainsi qu’un espace destiné aux enfants pour leur faire découvrir l’univers des contes et les initier par ce biais au plaisir de la lecture.

La création de cette médiathèque s’inscrit dans le cadre des efforts visant à rendre la lecture accessible et ludique pour tous, sans aucune distinction catégorielle, à favoriser l’accès à l’information et au savoir et à appuyer les différents acteurs associatifs et socioculturels.

bibliotheek-hassan-2-moskee.jpg

En tant qu’espace d’échange et de débat, la médiathèque de la mosquée Hassan II ambitionne également de contribuer à la promotion de l’animation culturelle de la ville de Casablanca.

La réalisation de ce projet est le fruit d’un partenariat entre différents secteurs notamment le ministère de l’Intérieur, le ministère de la Culture, la Wilaya du Grand Casablanca, l’Agence urbaine de Casablanca, le Conseil régional du Grand Casablanca, le conseil préfectoral de Casablanca et le Fonds Hassan II pour le développement économique et social.

Site : http://www.fmh2.ma/mediatheque/

Naissance -I-

naissance
Il avait toujours l’habitude, comme à l’accoutumée, après son retour de sa longue journée épuisante au travail, d’embrasser sa charmante jeune femme qui l’attend impatiemment avec un grand sourire paisible, demander les nouvelles, de changer ses vêtements bien poussiéreux, de se laver, faire sa prière manquée et lire quelques sourates du coran. En tant que elle, lui prépare à manger. Ensuite, autour d’une table ronde qui se trouve au milieu d’un beau salon traditionnel, parfois ils discutent sérieusement, parfois ils rigolent, et parfois ils restent silencieux en fixant cette boite merveilleuse qu’on appelle la télé. En disant, enfin, quelques ablutions, ils se tiennent la main dans la main pour aller dormir. C’était une vie tranquille, de routine, d’amour réciproque et de bonheur.
Aujourd’hui, Vendredi, c’est un jour tout à fait différent, un jour pas comme les autres jours de la semaine. Dés qu’il tourne la poignée de la porte, il remarque déjà le changement. Il trouve ni la silhouette ni l’expression habituée. Celle qui l’attends n’est pas la même. Ce n’est pas sa femme, mais sa sœur Fatima.
–  » Mais Elle est où ma reine, ma femme  » Demanda-t-il avec un air étonné et un ton sec. Ma reine, était qu’un jeu de mots qu’il utilise pour appeler sa femme appelée Malika, qui veut dire en français Reine.
La sœur ne semble guère dérangée de ce ton, car on avait déjà l’habitude de le voir dans des situations pires quand un sujet touche à sa femme.
–  » Ta femme est à l’hôpital, elle est entrain d’accoucher » répondit-elle avec un sourire mélangé avec un air d’inquiétude,  » Bientôt tu auras un prince » elle ajoute avec un sourire qui s’étale sur le bout de ses lèvres.
à suivre ….

Code zéro de Ken Follett

9782253155041-001-T
Auteur :Ken Follett
Traducteur : Jean Rosenthal
Nbre de Pages : 444
Date de parution: 30/04/2003
Editeur d’origine: Robert Laffont
Éditeur : LE LIVRE DE POCHE (2003)
EAN / ISBN: 9782253155041

RÉSUMÉ :
4ème de couverture du livre

Gare de Washington, le 29 janvier 1958, cinq heures du matin. Affolé, Luke se réveille, habillé comme un clochard… Que fait-il là ? Il ne se souvient plus de rien. Bientôt, il se rend compte que deux hommes le filent. Pourquoi ? Luke est persuadé que son amnésie n’a rien d’accidentel. Mais ses poursuivants sont prêts à tout pour l’empêcher de reconstituer son passé…
Traqué, désemparé, il découvre qu’il travaillait sur la base de Cap Canaveral, au lancement d’Explorer I. Le décollage de la fusée américaine est prévu pour le lendemain soir…
Il a quarante-huit heures pour retrouver son identité, empêcher le sabotage d’Explorer I et sauver sa peau… En pleine guerre froide, le lancement de la fusée a été mystérieusement ajourné.

Ken Follett a imaginé le déroulement de ces événements qui furent classés top secret par les autorités américaines.
Heure après heure, minute après minute, un compte à rebours d’une efficacité redoutable.

CITATION & EXTRAIT :

 » Se fier à quelqu’un, c’est comme tenir un peu d’eau dans le creux de ses mains: on renverse cette eau facilement mais la récupérer est impossible. » (p.286)

MON AVIS:

Une histoire agréable à lire et bien menée avec de l’action, des talons aiguilles, des rebondissements, de l’amour, de l’hypocrisie et où on constate que les meilleurs amis ne sont pas ceux que l’on croit.

Au départ, on ne sait rien. On est dans le brouillard, comme le héros. Puis on avance un tout petit peu, plus on reconstruit le puzzle avec différents éléments: ce que découvre Luke, ce que révèlent les autres personnages et par les flash-back . Cette résolution progressive du mystère nous rapproche du héros et on veut trouver la solution, aussi bien pour lui que pour nous.

C’est le troisième roman de cet auteur que je lis, et comme d’habitude, Ken Follet est parti d’un événement historique pour broder son histoire. Mais, franchement, celui-ci ne m’a pas vraiment trop trop enchanté comme les 2 autres : Les Piliers de la terre et Un monde sans Fin. Je pense que l’auteur a pris le parti d’écrire un livre d’espionnage rapide à lire.

MA NOTE : 3/5

La Bibliothèque nationale de Prague

Les bibliothèques sont un refuge idéal pour lire et apprendre. Ces immenses édifices, chargés d’histoire combinent bien souvent des architectures colossales à des endroits plus intimistes qui permettent à ses occupants de s’évader et de se relaxer. Je vous ai donc concocté une liste des 50 plus beaux temples du savoir pour vous immerger dans les bibliothèques du monde entier ! Aujourd’hui, on va visiter une:  La Bibliothèque National de Prague, République tchèque.

bibliotheque-klementinum-prague-01

 

La Bibliothèque National tchèque est abritée dans le Clementinum, bâtiment construit au XIème siècle, puis transformé en collège jésuite en 1556. C’est durant le XVIIIème siècle que le Clementinum s’agrandit et se voit adjoindre d’autres bâtiments de style baroque, tels que la bibliothèque universitaire, l’observatoire astronomique, le Musée des Mathématiques ou une station météorologique.

Aujourd’hui, le Clementinum s’étend sur quelques 20 000 m2 et la Bibliothèque National abrite plus de 20 000 ouvrages théologiques et médicaux, parmi les plus importants du monde. Admirez les magnifiques fresques du plafond, peintes par l’artiste Jan Hiebl en 1727.

Certains des livres historiques les plus rares ont été numérisés par Google et seront éventuellement disponible sur Google Livres (service en ligne de consultation d’ouvrages).

librairie-klementinum-republique-tcheque-1.jpg

 

Elle exerce, en outre, les fonctions suivantes :
– elle se charge du traitement et de la publication de la Bibliographie nationale rétrospective et contemporaine ;
– elle accumule les ouvrages les plus importants de la littérature internationale en sciences naturelles et sociales et en facilite la consultation ;
– elle gère, au niveau national, le prêt national et international, les catalogues collectifs de littérature étrangère sur le territoire de la Tchécoslovaquie, sert de centre d’échanges internationaux des publications officielles et d’agence chargée de la gestion de l’ISBN et de la bibliothèque dépositaire de l’ONU, de l’UNESCO et de la FAO ;
– ses services bibliothéconomiques, bibliographiques et d’information sont à la disposition d’un très vaste public et d’institutions scientifiques et de recherche, de professeurs et d’étudiants, d’instituts d’enseignement supérieur et d’autres spécialistes ;
– elle s’occupe de la gestion et de la coordination des travaux scientifiques et de recherche dans le domaine de la bibliothéconomie et de la bibliographie ;
– elle développe l’informatisation des processus bibliothéconomiques et bibliographiques, et constitue la base des données informatisée au moyen d’un programme d’application relatif.

librairie-klementinum-republique-tcheque-6-427x640.jpg

 

A la rédaction, ces images m’ont donné envie de me plonger dans un bon livre… même si entourés de telles décorations on risque de ne jamais finir notre bouquin ;).
Plus d’info:  klementinum.com

SUIVI LECTURE : BDs

Dernièrement, mes lectures sont que des bandes dessinées (qu’un ami m’a passé sur une tablette en format PDF). Pleins d’intégrales. Alors, je profite pour les lire et de temps en temps, je partagerai mes avis avec vous sur le blog.

Voici quelques bds :

20041005211820_t2 20041005211820_t2 20041005211820_t2 20041005211820_t2 20041005211820_t2  20041005211820_t2 003cc0a3_medium 2lmjiw8ni6

& Pleins d’autres:
– Agadamgorodok
– Alex Clément est mort
– Aller Simple
– Ange-Marie
– Des rivières sur les ponts
– Déogratias
– Elsa #1 à 3
– Emma #1 à 3
– Eva aux mains bleues V1
– Frère de lait
– Quatre doigts – l’homme de papier
– Qui a tué l’idiot
– Ran Corvo
– Robinsonne
– Route des falaises
– Santa Claus – la légende du père noël
– Sarane
– Secteur 7
– Shelena
– Shutter Island
– Sur la route de Selma
– Titania
– Trio Grande
– Troubles fêtes
– Ténébreuses affaires
– Urban Games
– Wayne Redlake
– Wyoming Doll
– Zeppelin
– Zélie Nord – Sud

LES AVENTURES DE ZAK -II-

bann-aventurezak-2.jpg

Il est revenu, enfin. Un retour toujours comme le départ, avec le même souhait de laisser tomber ce métier délicat, une fois pour toute. Sa journée était stressante, agitée et surtout épuisante. C’était avec difficulté, qu’il a enfin réussi, à concilier vie professionnelle et vie privée, d’avoir des bonnes résultats, d’ignorer ces mauvaises soumissions et de remonter ce stress quotidien généré par la routine et le nombre des demandes. Mais, aujourd’hui c’était différent. Il n’était pas du tout à la hauteur, ni concentré ni motivé. Sa supérieure hiérarchique Samira et ses clients n’étaient pas du tout satisfaits d’après leurs retours. Son esprit était ailleurs et ses yeux étaient aveugles. Il ne pensait qu’à ces souhaits, malgré qu’hier, il rigolait en ramassant ce bout de papier et cet objet.

Il est revenu, enfin. Il a ouvert la porte. La maison est plongée dans l’obscurité, il s’y déplace sans problème et sans allumer la lumière. Il ne se souciait plus de trébucher par un meuble ou de heurter un mur, car sa maison n’était qu’une chambre d’hôtel.

Il est revenu, enfin, à son cher lit, ce matelas à deux places, où il dormait seul. Il se plongeait dedans en pensant à cette citation dite par James Thurber et qui lui fait que rigoler chaque fois  » Tôt au lit et tôt levé font un mâle robuste, riche et fort. », pourtant il ne l’était pas. Il aime ce lit, c’est le seul endroit où il puisse faire le mort en respirant tout en étant vivant. Il s’est allongé, il a décidé de dormir pour faire le vide dans sa tête, comme on nettoie un grenier, mais en vain, toujours cet objet mystérieux et ces trois souhaits lui hantent l’esprit.

Il a pensé à ses collègues et ses ami(e) qui lui ont dit tant de choses à propos. Meryem son adorable amie, une fille qui pense comme lui et qui l’a surnommé « ma photocopie », qui a rigolé d’ailleurs de la même façon quand j’ai trouvé cet objet. Loubna son amie veut partager ces rêves. Y en a qui veulent de l’argent et autres le pouvoir.
Et lui aussi, des souhaits et des rêves, il en a plein. Mais que choisir?

De revenir à l’âge d’enfance, de retrouver cette joie de vivre, cet innocence et esprit non méfiant à l’avenir, cette inconscience des choses qui pouvaient tracasser et choquer, de croire à nouveau que le monde est sérieux et que les gens sont honnêtes, de croire que tout est possible, être inconscient des complexités de la vie pour s’attarder, s’émerveiller et s’exciter avec toutes les choses simples de la vie, croire au pouvoir du sourire, des câlins et des caresses, à la vérité, à la justice, à la paix, au rêve et à l’imagination.

Être riche, afin d’avoir une vie de prince, aimé par les femmes et entouré par les belles, avoir les meilleurs voitures et les chics vêtements, n’était jamais son but et sa philosophie de la vie. C’est vrai que la plupart des temps, il aimerait bien évoluer sa situation, mais il est toujours satisfait de ce qu’il a. Il aimerait bien être riche pour aider et porter secours aux populations victimes de conflits armés et de catastrophes naturelles, sauver des vies, de rendre sourire sur les lèvres de tout enfant victime de maltraitance ou de négligence, fournir de la nourriture, des vêtements, des chaussures, des équipements sportifs, de soins médicaux, d’hygiène, de domicile, d’école et des fonds à ces associations qui s’occupent de toute personne démuni ou à un avenir incertain.

De voyager dans le temps, non pour prévoir l’avenir ou corriger les erreurs du passé afin d’avoir ou mener une meilleure vie. Non, ce n’est pas son envie, car le temps, le destin et l’avenir sont qu’à dieu. Mais voyager pour retourner à cette période de la renaissance, cette période qui constitue la limite temporelle entre un monde ancien qui souffrait les affres de la mort, plongé dans la plus éternelle, la plus ténébreuse et la plus angoissante des nuits et un monde nouveau qui retrouve la vie, la lumière, la civilisation. Cette période qui n’intéresse plus et seulement que quelques personnes.

Sa tête commence à tourner un peu. Il a fallu un peu du temps pour réaliser ce qu’il lui arrive. Il voit déjà l’obscurité qui envahit son esprit comme s’il fait déjà noir, ou la lumière s’éteint progressivement. Ses paupières, sous l’action de l’épuisement et la fatigue, s’abaissaient. Ses yeux se ferment, et il s’est laisser aller de tout son long sur le lit. En pensant encore à ces souhaits, enfin, il dort paisiblement, il dort sur ses deux oreilles.

Certains disent que dormir, c’est du temps perdu ou c’est une forme de mort. Autres disent que c’est regarder un point. Mais lui, son âme toujours trouve son repos, sa langue sa silence et son cœur dans le peu d’inquiétudes.

Il commence déjà à aimer cette sensation comme s’il coule doucement dans les profondeurs de cette immensité obscure. Soudainement, il voit un point tout blanc à l’horizon devant lui, qui s’agrandit petit à petit. Il s’approche et commence à l’aveugler malgré que ses yeux soient déjà fermés. Il avait envie de mettre ses mains devant pour se protéger. Mais là, il entends une voix.

– « N’ayez pas craintes, je viens te parler. » dit-elle avec un ton simple.

Il commence déjà à voir la silhouette devant lui. Un corps lisse, brun, de mince taille qu’elle adore. Des cheveux châtains qui descendent jusqu’au taille, des yeux noirs et marrons, des lèvres splendides, mélanges roses et bois, son sourire empli de malices, réchauffe les cœurs et donne la joie. En souriant, elle fait apparaître des dents d’une blancheur suprême. Détaillée, elle est merveilleuse, parfaite et belle. Lorsqu’il a regardé dans la profondeur de ses yeux, Il aura bien aimer plonger dedans et nager avec elle dans cette immensité bleue. Lorsqu’elle a parlé, il aura bien voulu fermer les paupières et l’écouter le bercer par le simple ton de sa voix. Il voudrait bien la prendre dans ses bras et la serrer si fort qu’il entrera dans son âme pour être greffé à elle, à jamais.

– « Cet objet que t’as trouvé, c’est un fruit tombé de l’arbre du destin que je suis la gardienne. T’as pour le moment le privilège de choisir tes trois vœux. Faites un bon choix. Suis ton cœur et écoute ton âme. Actuellement, tu es le maître de ton destin. » Elle ajoute.